Guide à l’usage des jeunes femmes à bicyclette sur la route de la soie

Samedi 14 janvier

Le beau soleil en ce samedi donne envie d’aller profiter d’une balade à vélo en famille, laisser les rayons de ce soleil d’hiver chauffer tranquillement nos joues et le vent frais traverser nos cheveux.

bicyclette-sur-la-route-de-la-soie

 

Du coup, cette envie m’a rappelé un roman que j’ai lu à l’été 2015 : « Guide à l’usage des jeunes femmes à bicyclette sur la route de la soie » de Suzanne Joinson. Je ne saurais pas vous dire pourquoi, mais, chez moi,  l’envie de lire un livre est souvent liée aux images que son titre fait jaillir dans mon esprit.  Je dois avouer que le titre de celui-ci m’a particulièrement intriguée. J’y ai perçu les épices de l’Asie, l’histoire de femmes et un rapport à la bicyclette qui laissait entrevoir des aventures riches et un désir d’évasion.

Et en effet, difficile de faire le résumé de ce roman tant l’histoire est riche et foisonne de personnages, de paysages et de situations qui font naître chez le lecteur des sentiments mêlés. Parfois même, on finit par se sentir mal à l’aise et pourtant on a envie de tourner encore et encore les pages pour connaître la suite.

Pour vous en décrire les grandes lignes et vous donner envie de le lire, il faut d’abord parler d’Evangéline, jeune femme anglaise, qui en 1923, pour échapper aux carcans de la société britannique décide de partir en mission avec sa sœur Lizzie en Asie. Il faut ensuite évoquer Frieda, qui vit à Londres de nos jours et qui hérite d’une mystérieuse femme. Elle souhaite comprendre les raisons de cette succession. Elle part alors sur les traces d’une inconnue, et plonge dans le passé. Les liens s’entremêlent entre l’histoire d’Evangéline et la quête de Frieda.

A travers ce roman qui flirte un peu avec le roman d’aventures,  Suzanne Joinson, nous emmène à travers le temps vers des contrées lointaines et surtout sur les traces d’Evangéline. Elle évoque la situation des femmes au début du 20ème siècle, leur envie d’émancipation et la découverte d’un monde d’un autre temps. La bicyclette devient le symbole de la liberté, mais cette liberté est-elle au bout du Turkestan oriental?

carte-evangeline

« Kachgar, Turkestan oriental, 1er mai 1923

Je suis au regret de constater que même La Bicyclette pour les dames et ses « Aperçus sur l’art du cyclisme – conseils aux débutantes – costume – entretien de la bicyclette – pièces détachées – entrainement – exercices », etc., ne me sont d’aucune aide dans les circonstances présentes : nous nous trouvons aux prises avec une situation délicate.

Autant commencer par les ossements. Ils étaient desséchés, blanchis au soleil, pareil à de minuscules flûtes. Je criai à notre muletier de s’arrêter. Le soir tombait ; dans notre hâte d’atteindre notre destination; nous avions voyagé, à la manière anglaise, pendant les heures les plus chaudes de la journée. Il s’agissait d’os d’oiseaux; amassés au pied d’un tamaris. Mon destin était sans doute lisible dans les motifs qu’ils dessinaient au sol, si seulement j’avais su les déchiffrer.

C’est alors que j’entendis le cri. Un bruit affreux provenant de derrière un bosquet de peupliers morts dont l’allure ne contribuait pas à égayer la nature désolée de cette plaine désertique. Je descendis de ma bicyclette et cherchai des yeux Millicent et ma soeur Elizabeth, sans localiser ni l’une ni l’autre. Millicent préfère se déplacer à cheval plutôt qu’en chariot, ainsi elle peut quand cela lui chante s’accorder une pause pour fumer une de ses cigarettes Hatamen. […]

Les tiges tarabiscotées du saxaoul dentelaient les espaces entre les troncs d’arbres et, derrière ce rideau végétal à écorce grise, il y avait une petite fille à genoux qui, le dos ployé, émettait les sons les plus extraordinaires : elle brayait, disons-le, comme un âne. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s