Je rigolerais qu’il pleuve

Jeudi 19 janvier

je-rigolerais-quil-pleuve

Le vendredi matin sur France Inter, juste avant 9hoo, c’est le billet de François Morel. Mêlant humour, poésie et regard acerbe sur l’actualité, François Morel joue avec les mots et nous offre  l’occasion de sourire avant de débuter la journée de travail.  Pour ceux qui sont déjà en train de travailler et qui n’ont pas la chance de l’entendre en direct,  heureusement, il y a le replay  : le billet de François Morel sur France Inter

Vous pouvez aussi retrouver ses textes dans plusieurs de ses ouvrages dont Je rigolerais qu’il pleuve, dans lequel il compile ses chroniques de septembre 2013 à juin 2015 en incluant quelques pièces inédites. Revisitant l’actualité, ce livre nous replonge dans les événements qui, bien que récents dans notre histoire, nous semblent déjà bien loin dans nos mémoires.

Certains passages résonnent à nos oreilles…

« Tu te souviens

23 mai 2014

Tu te souviens de l’humanité? Son histoire. Ses souffrances. Ses tueries. Des millénaires à se battre, à défendre son territoire, à repousser l’envahisseur. A agrandir les cimetières.

Il fût un temps où l’on donnait aux guerres des petits noms charmants. Guerre des Deux Pierre. Guerre des Amis. Guerre de la Vache. Guerre des Deux Roses. Guerre de Bohême. Guerre des Oranges. On avait le sens de la poésie dans les boucheries.

Tu te souviens de l’Europe? Sa construction, ses rêves et ses réalités. Pas de jaloux, chacun a eu son petit conflit, chacun a planté ses morts dans des champs de bataille. Guerre d’Espagne. Guerre de Finlande. Guerre de Crimée. Guerre d’Italie. Guerre de Livonie. On apprenait sa géographie en perdant un œil, un bras, une jambe. Sa vie.

Tu te souviens de la liberté, l’égalité, la fraternité? Du temps où les seigneurs, les curés, les patrons avaient tous les droits. Du temps des serfs, de monsieur le comte, de notre bon maître. Du temps des enfants dans les mines, des journées de 12 heures, des semaines sans dimanche, des étés sans soleil, des lendemains sans espoir.

Tu te souviens de la politique? Quand on voulait changer le monde. Quand on refusait la résignation. Quand Robespierre, dans son discours sur l’organisation des gardes nationales, prononçait pour la première fois : « Liberté, égalité, fraternité. » Quand dans L’Aurore Zola écrivait « J’accuse ». Quand à Londres un général pris pour un fou, un hystérique, un halluciné, déclarait qu’il était la France. Tu te souviens de la liberté de vote? En Arabie Saoudite, en Birmanie, au Vatican, le droit de vote n’existe pas. En Arabie Saoudite, on ne dit pas : « Tous pourris », on serait condamné à mort. On ne dit pas : « Que ce soient les uns que ce soient les autres… » Il n’y a que les uns. Les autres sont muets, bâillonnés, emprisonnés. Ou ils sont morts.

Tu te souviens d’une belle idée, piétinée, écrasée, foulée par les égoïsmes, les médiocrités et les nationalismes?

Tu te souviens?

Lorsque je m’adresse à moi-même, je me tutoie. Parfois, je me pose des questions, déconcerté que je suis devant le matériel électoral et les différents profession de foi. Tu te souviens d’Erasmus et des jeunes qui ont pour mission de faire en sorte que les lendemains chantent un peu moins faux?

Tu te souviens?

Tu te souviens de Beethoven?

(On entend l’Hymne à la Joie) »

klimt_5_hymne-la-joie-78a5a8
Gustav Klimt – Frise Beethoven « L’Aspiration du Bonheur trouve le repos dans la poésie » ou « L’Hymne à la Joie »

Parmi les chroniques que j’aime beaucoup, il y a aussi Merci Pigeon!, Délivrez les ponts!Le loup avance, sauf l’amour…

Demain matin à 8h55, Caramel sera branché sur France Inter pour prendre sa bouffée d’air frais hebdomadaire….

 

Un commentaire sur « Je rigolerais qu’il pleuve »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s