Dans l’île de Ré, je t’emmènerai…

Samedi 3 juin

coucher de soleil île de réLa semaine dernière Elsy et sa petite famille ont fait une escapade sur la belle île de Ré. Ce fût l’occasion de profiter de la mer et de partir à la rencontre des oiseaux au plumage blanc ou gris perchés sur de longues pattes au milieu des marais que l’on parcourt à vélo. Une vraie bouffée de verdure et de nature le long des petites maisons blanches aux volets colorés. On y déguste aussi de bonnes galettes au beurre. Bref, cette petite île est un vrai bijou de nature, inspirante et revigorante…

Nougaro,  qu’Elsy aime tant, l’a chanté, alors je vous partage aujourd’hui les paroles de sa chanson Dans l’île de Ré, sans doute moins connue qu’Amstrong ou Tu verras, mais dans laquelle il joue, comme à son habitude, avec les mots, les images et les couleurs.

Dans l’île de Ré
Ma belle adorée
Je t’emmènerai
Bientôt
Au mois le plus tendre
Le mois de septembre
Où l’on peut s’étendre
Bien seuls
Regardant la plaque
Des flots et les flaques
Que les soirées laquent
D’argent,
Regardant les teintes
Allumées, éteintes,
D’une toile peinte
Par un génie clair

Dans l’île de Ré
Ma belle adorée
Je t’emmènerai

Tout beau
Remontant l’aorte
D’une route accorte
Nous irons aux Portes
Au bout
Mes parents y vivent
Tout près de la rive
Brodée de salives
Nacrées
Là, la fleur marine
Par les deux narines
Grise la poitrine
D’un encens sucré

Sur le tapis mousse
De la plage rousse
Soudain je te pousse
Alors
Voici le célèbre
Cliché de vertèbres,
De bras et de lèvres
Roulant
Sur le drap de sable
Que l’eau imbuvable
Lessive inlassable
Nettoie
Effaçant l’empreinte
Pourtant sacro sainte
De la longue étreinte
De nos cœurs en croix

Quand la lune brûle
L’îlot majuscule
Dont tintinnabulent
Les ports
Sur les pierres vieilles
Je nous appareille
De phrases vermeilles
Partons
Nous jetterons l’ancre
Dans le flacon d’encre
D’une nuit qu’échancre
Là bas
Le phare sirène
Du cap des Baleines
Tournant la rengaine
D’amour d’au delà

Dans l’île de Ré
Ma belle adorée
Je t’emmènerai
Demain
Ta main dans la mienne
Come rain or come shine
Comme reine ou comme chaîne
Je t’aime
Rois mages en cohorte
Barbe Bleue des Portes
L’océan t’apporte
La clé
La clé du mystère
Pour toi, ma Miss Terre
Que tu sauras taire
Dans l’île de Ré.

On y rencontre également de beaux matous…celui-ci m’a fait de la concurrence!!

20170525_184513[1]

 

“Une île est par définition fragile, nomade. Tout le monde a peur qu’elle se dissolve à un moment donné ou parte à la dérive.”

Erik Orsenna

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s