Belem et la Samba de Laurent Voulzy

Samedi 9 septembre

Belem

La rentrée scolaire est toujours synonyme de reprise sur les chapeaux de roue, surtout quand on a des petits bambins. Entre l’école et les activités qui reprennent, le rythme nous rappelle que les vacances sont bel et bien terminées. Si vous ajoutez le temps, maussade, qui nous signale que l’automne approche à grands pas, et que vous pouvez ranger vos petites robes d’été et sandales, pour enfiler pantalon, pull et bottines, il faut trouver de quoi se consoler.

Pour Elsy, c’est vite trouvé car la rentrée, c’est non seulement la rentrée littéraire, mais c’est aussi le moment de retrouver François Busnel et sa Grande Librairie redécorée pour l’occasion et de se plonger dans les programmes des saisons culturelles qui nous prédisent une année riche et pleines de découvertes. Alors, rien de plus réjouissant que de noter dans son agenda, les spectacles et expositions à venir, les escapades qui ponctueront l’année et l’hiver gris et les titres des livres à se procurer pour les soirées au coin du feu.

En attendant, je voulais vous partager un coup de cœur musical pour cette rentrée : Belem, le dernier album de Laurent Voulzy.

Il n’en sort pas tous les ans des albums de Laurent Voulzy et on les apprécie d’autant plus qu’ils sont rares. Belem est un antidote à la morosité, un vrai bijou de zénitude qui nous vient tout droit du soleil de Rio. L’album s’ouvre avec le bruit des vagues qui se cassent en douceur sur la plage et qui va ponctuer, comme un fil conducteur, le voyage musical vers le Brésil et la Samba. De la reprise, version Samba, de son célèbre Rockcollection à des morceaux originaux comme Rio ou Amor Jujuba en passant par My Song of You qui devient Minha Song of You, Laurent Voulzy nous offre un moment de pause ensoleillée et doucement mélancolique dans cette effervescence.

Voulzy 2

Quand le soleil se couche

Quand le soleil se couche

Que le sable encore brûlant

Laisse trois grains sur ta bouche

Et qu’en cueillant quelques mûres

Nos doigts se touchent

 

On rentre tout doucement

Par le chemin le plus long

Par le chemin le plus long

Comm’ des enfants se tenant par la main

Lalala ouhouh, ouhouh

 

Quand le soleil se couche

Qu’on range les cerfs-volant

On se frôle la bouche

On rentre tout doucement

Par le chemin le plus long

Et de nos pas les plus lents

 

Comm’ des enfants se tenant par la main

lalala ouhouh, ouhouh, ouhouh

Quand le soleil se couche

Que le sable encore brûlant

Laisse trois grains sur ta bouche

 

On rentre tout doucement

Par le chemin le plus long

Et de nos pas les plus lents

Comm’ des enfants se tenant par la main

Lalala ouhouh, ouhouh

Alors, fermez les yeux et laissez vous bercer par la poésie de Laurent Voulzy et de son ami Alain Souchon… « chuuuutttt, qui a dit que c’était le rentrée? »

Voulzy

« Comme pour un baiser

Il n’y a de bonheur sur Terre que s’il est partagé »

(Rio, paroles Pierre-Dominique Burgaud et Laurent Voulzy)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s