Les cahiers d’Esther – Histoires de mes 12 ans

Mardi 3 avril

Les cahiers d'Esther tome 3

L’année dernière à la même époque, je vous avais présenté   Les cahiers d’Esther – Histoire de mes 11 ans de Riad Sattouf.  Nouveau rendez-vous avec la jeune Esther pour le tome 3 et l’histoire de ses 12 ans pour ceux qui ne l’auraient pas suivi chaque semaine dans le magazine l’Obs. Riad Sattouf s’inspire de la vraie vie d’une jeune adolescente, fille de l’un de ses amis, qu’il appelle régulièrement et qui lui raconte son quotidien.

Cette fois, Esther vient d’entrer dans l’un des meilleurs collèges parisiens, grâce au concours qu’elle a décroché. Nouvel environnement, nouveaux amis, nouveaux profs et notre ado grandit et s’intéresse toujours davantage au monde qui l’entoure tout en nous partageant ses préoccupations parfois décalées.

 

Esther 12 ans

 

C’est toujours aussi plaisant et amusant de suivre Esther, de retrouver son langage pas toujours châtié : « Franchement tout le monde utilise  « J’m’en bats les couilles ». Ça veut dire « j’m’en fous ». On peut dire « j’m’en balek » aussi. J’le dis souvent. « Vazy j’m’en balek ». »

Dans ce tome, on revit avec Esther la dernière élection présidentielle. Elle ouvre de grands yeux quand elle découvre de que sa grand-mère a décidé de voter pour Marine Le Pen mais que, comme son père a dit qu’ils partiraient vivre en Belgique si elle est élue et qu’elle ne veut pas que ses enfants partent vivre loin d’elle, finalement elle ne votera pas pour Marine Le Pen. Le contexte politique est assez présent dans ce tome et le regard parfois décalé d’Esther qui pense que François Fillon va gagner car elle le trouve beau ou que tous ceux qui sont élus à la tête d’un pays appartiennent à la race très ancienne des reptiliens qui descendent des dinosaures, nous fait forcément sourire.

Esther histoire de mes 12 ans candidats présidentielles

Entre son Iphone, les comportements « chelou » des garçons, son hamster Manuela, les religions et l’argent, Esther livre un concentré de ce qui fait notre société. On alterne entre sourire amusé et un brin de honte et de culpabilité de donner à voir ce spectacle à nos ados.

En tous les cas, on réitère notre enthousiasme pour cette série et on dit : « Esther Présidente!! »♥♥

Esther présidente

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s