Scottish Millionaire’s Shortbread

Dimanche 21 octobre

Bonjour  cher-e-s ami-e-s lecteurs-trices !

Alors que le soleil brille encore en ce 21 octobre et que l’on croirait que l’été ne finira jamais, je voulais vous proposer de partir faire un petit voyage culinaire en Écosse pour tenter une recette de délicieux gâteau au caramel et au chocolat : le Millionnaire Shortbread.

Cette gourmandise ravira les enfants et les plus grands, mais attention au risque d’addiction, c’est un gâteau qui a un petit goût de reviens-y….

20181014_164053

Pour réaliser le Millionaire Shortbread :

Le sablé

  • Préchauffez votre four à 180°
  • Dans un saladier, préparer la couche sablée du gâteau en mélangeant 120g de beurre demi-sel mou, 50 g de sucre, 180° de farine et 1 sachet de sucre vanillé
  • Formez une boule que vous pouvez mettre au frais pendant 30 minutes. Elle sera plus facile à étaler ensuite
  • Dans un moule carré, disposez une feuille de papier sulfurisé et étalez la pâte sablée. Si vous disposez d’un moule Flexipan, le papier sulfurisé n’est pas nécessaire.
  • Faites cuire la pâte pendant 25 minutes jusqu’à ce qu’elle soit dorée puis laissez refroidir

Le caramel

  • Préparez ensuite le caramel en faisant fondre dans une casserole 120g de beurre demi-sel, 400g de lait concentré sucré, 120g de sucre et 2 cuillères à soupe de miel crémeux
  • Mélangez sans cesse pendant environ 5 minutes jusqu’à ce que le caramel épaississe
  • Versez le ensuite sur le sablé et laissez refroidir au moins pendant une bonne demi-heure voire plus

Le chocolat

  • Selon vos goûts, vous pouvez utiliser du chocolat noir ou du chocolat au lait. Personnellement, je préfère le noir.
  • Faites fondre 200 g de chocolat et versez le sur le caramel
  • Mettre ensuite le gâteau au réfrigérateur
  • Servez le après avoir coupé des carrés de gâteau et n’oubliez pas de l’accompagner d’un english tea ♥♥♥

Et après ce petit tour culinaire écossais, je vous propose de faire une petite escapade photographique le long du Leith walkway, qui coule d’Edimbourg vers le port. Promenade bucolique…

 

« Il y a de la musique dans le soupir du roseau ; il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau ; il y a de la musique en toutes choses, si les hommes pouvaient l’entendre. »

Lord Byron – Don Juan

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s