Musique

Nach

Dimanche 16 février

Nach 2

Enfin, un dimanche plus calme après plusieurs semaines de sur-activité pour Elsy et la satisfaction  de trouver un peu de temps pour renouer avec le plaisir de l’écriture.

Peut-être étiez vous vendredi soir devant votre petit écran pour regarder les Victoires de la Musique qui célébrait des artistes en vue que vous ne pouvez pas louper sur les ondes des radios, et d’autres un peu plus méconnus. Beaucoup de talents au cours de cette cérémonie, et quel plaisir de voir Clara Luciani sacrée meilleure interprète féminine, ou encore Pomme recevoir le prix de l’album révélation. Pour autant, comme il est difficile en une seule soirée et une seule cérémonie de dresser le tableau d’un panorama éclectique et riche de la chanson française.

Alors, à ma façon, je souhaitais vous faire découvrir une artiste à l’univers empreint de sensibilité et de grâce qu’Elsy a eu l’occasion de voir en concert tout dernièrement ; il s’agit d’Anna Chedid, Nach de son nom de scène.

La fille de Louis, sœur du grand M et petite fille de la poétesse Andrée Chedid s’est sans doute nourrie de toutes ces influences pour écrire et composer des chansons qui parlent d’elle, de ce qui la touche, de ses préoccupations de jeune femme, de ses rêves, bref, un univers plein d’amour et de mélancolie,  où les mots permettent le jeu, la poésie et confectionnent un monde bien à elle dans lequel les sentiments et l’introspection tiennent une grande place. Malgré la nostalgie, Nach transmet son peps et chante la vie comme on on l’aime.

De ses complexes, éprouvés par bien des jeunes femmes, elle en fait une chanson affirmée comme pour les chasser et clame avec arrogance « Je suis moi rien que moi » 

J’veux être belle mais j’y arrive pas
Dans ma tête, c’est pas la joie
C’est la fête dehors, on danse
On s’embrasse, et moi je pense

Je les vois, les jolies filles
Dans les rues elles me titillent
Leur démarche douce et fragile
M’insupporte, ça m’rend hostile

Je suis moi, rien que moi

Nach

Cette affirmation de soi et la volonté de vivre ses rêves et ses désirs s’exprime aussi dans la chanson L’aventure

Si j’avais un bateau
J’ partirais loin d’ici
J’ partirais loin de là
Je mettrais les voiles
J’irais comme l’oiseau
Parcourir la vie
Découvrir ma voie
Décrocher mon étoile
Qu’importe si je me perds
Quand le ciel s’éteint, moi
J’avance bercée par l’univers
Plus rien ne me retient
Je fonce et j’oublie

Je pars
Je pars à l’aventure

20191114_202428

 

Et l’on se retrouve forcément dans ses paroles quand elle chante Dans les yeux de ma mère, le socle de l’être précieux si proche, si intime, et qui en même temps conserve une part de secret.

Dans les yeux de ma mère
J’ai vu comme c’est beau
J’ai vu comme c’est dur
J’ai vu comme la vie

Dans les yeux de ma mère
À dresser des flambeaux
Raviver des blessures
Doucement dans la nuit

Dans les yeux de ma mère
J’ai vu des arcs-en-ciel
J’ai même vu mon père
J’ai même vu mon père

Dans les yeux de ma mère

Je suis à la recherche
De la belle inconnue
Que je connais si bien
Dans les yeux de ma mère
J’ai vu mille batailles
J’ai vu mille prières
J’ai vu comme l’aventure

Dans les yeux de ma mère
A briser des murailles
Dépasser des frontières
J’ai vu l’amour pur

Dans les yeux de ma mère
Je devine son rire
Il résonne dans l’air
Il résonne dans l’air
Dans les yeux de ma mère
Toujours à la recherche
De la belle inconnue
Que je connais si bien

Dans les yeux de ma mère
J’aimerais me lover
J’aimerais me noyer
Et j’aimerais me perdre

Dans les yeux de ma mère
Pour trouver son secret
Déceler son cœur
Et son âme superbe

Dans les yeux de ma mère
Planter à chaque seconde
J’entrevois l’univers
J’entrevois l’univers

Dans les yeux de ma mère
Toujours à la recherche
De la belle inconnue
Que je connais si bien

Dans les yeux de ma mère
J’ai vu comme c’est beau
J’ai vu comme c’est dur
J’ai vu la vie entière

Si vous ne connaissez pas cette artiste, je vous invite à écouter son album ou mieux encore à aller la découvrir en concert. Derrière son piano, elle vous touchera forcément en jouant tour à tour des des mélodies sensibles et des rythmes plus envolés sous une lumière chatoyante.

Je ne rêve plus ne rêve pas ce vide en moi j’ai perdu quelque chose
Je n’entends plus je n’entends pas cette petite voix qui me disait
« On aura tout le temps »
Mes instants d’oubli mes espérances mes belles folies sont t elles à quelqu’un d’autre?
Et dans la nuit sous leur silence je m’évanouis et je me dis
« On aura tout le temps »

Où s’en vont les souvenirs lorsqu’ils se perdent?
Où vont les vœux est ce qu’ils reviennent?
Où s’en vont les souvenirs lorsqu’ils se perdent?
Où vont les vœux  ce qu’ils deviennent?

20200211_205019 - Copie

 

2 réflexions au sujet de “Nach”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.